Chamborigaud est situé dans le Gard entre Génolhac et Portes au pied du Mont Lozère dans le massif des Cévennes, sur le Chemin de St Gilles (GR700 Voie Régordane) et le Tour de la Haute Vallée du Luech. Randonnées, pêche, baignades, château, chambres d'hôte, hôtels, restaurants.

Chamborigaud dans le Gard (GR700 Voie Régordane)

Chamborigaud
Alt. 311 m.

Chamborigaud dans le Gard (GR700 Voie Régordane)Mentionné en 1345 dans le "cartulaire de la seigneurie d'Alais". Les habitants du village s'illustrèrent au cours de la guerre des Camisards au sein des Florentins, qui se livrèrent à des atrocités au nom de la religion. Patrie de l'écrivain Jean-Pierre Chabrol, chantre des Cévennes. Récession économique et démographique depuis la fermeture des houillères.

Le château de Portes domine les vallées cévenoles et la plaine alésienne. Fondé au Xl° siècle, le château médiéval fut modifié au XVI° siècle et le bastion renaissance, unique exemple en Europe, fut ajouté à l'ensemble. Le château est toujours en restauration au travers de chantiers Rempart. De nombreuses activités culturelles sont organisées l'été. Ouverture de fin juin à septembre inclus. Ouvert tous les jours (sauf le lundi) de 10h à 12h et de 15h à 19h. Week-end, jours fériés et vacances scolaires (sauf Noël) de 14h à 18h, fermé de novembre à mars.

Chamborigaud dans le Gard (GR700 Voie Régordane)Les communes minières de la Communauté des Hautes Cévennes. Le Châmbon, Chamborigaud, Portes et La Vernarède.
L'exploitation du charbon remonte au Moyen-âge à une échelle artisanale, on extrait le charbon en affleurement. Au 19ème siècle, le charbon est au coeur de la Révolution Industrielle. Son exploitation génère une industrialisation de cette zone, la construction de multiples bâtiments d'exploitation (hangars, ateliers, cheminées, centrales électriques, réservoirs...), de transport (voies ferrées, plans inclinés, tunnels, viaducs.,.) et d'habitation (cités minières). L'histoire économique détermine une organisation de l'espace hiérarchisée et une sociabilité propre. L'organisation de l'espace est particulièrement visible dans les villages de La Jasse et La Vernarède, construits et organisés autour de trois secteurs. Le secteur du travail : le " carreau ", les puits et galeries. Le secteur des ouvriers : les logements, écoles, commerces et cafés. Le secteur de la direction : les bureaux administratifs, les "villas" et "châteaux".

La sociabilité propre, c'est celle des cafés, des fanfares, des équipes de foot, du repos du dimanche et de la fête de la Sainte Barbe... C'est aussi la grande générosité d'une population cosmopolite et solidaire.L'essor industriel, l'afflux de main d'oeuvre et la construction du bâti s'intensifient de 1820 (1ères installations des mines de La Vernarède) à 1930 (construction de l'actuel village de Portes). A partir de 1945, l'exploitation se réduit progressivement, pour cesser définitivement en 1954 à La Vernarède, 1961 au Chambon et 1965 à Portes. Ceci génère le départ de nombreuses familles, la fermeture des écoles et des commerces, l'abandon puis la ruine des maisons...

Chamborigaud dans le Gard (GR700 Voie Régordane)A Portes, la proximité de la mine découverte du Serre des Andats, qui a fonctionné de 1993 à 2001, a eu peu de répercussions sur la population du village puisque celui-ci était déjà vidé de sa force de travail et que l'essentiel des ouvriers de la Découverte provenait de la Grand' Combe ou d'Alès. Même si chaque commune possède son identité propre, elles partagent une même blessure causée par un déclin économique rapide et ravageur. Il a d'abord été nécessaire de panser le plaies et digérer cet épisode minier qui fini mal, c'est à dire "faire table rase" du passé.

Aujourd'hui, un mouvement de revalorisation du passé minier et de ses traces se dessine : des vestiges sont dégagés, des sentiers de randonnées sont créés, des animation sont organisées afin de faire découvrir ou redécouvrir ce patrimoine insolite caché au coeur des Cévennes...

C'est un "petit" patrimoine, constitué d'entrées de galeries, tunnels, viaducs, conduites de voies ferrées, lampisteries, cheminée. Chaque; vestige a son histoire, sa fonction, sa particularité... On retrouve ce patrimoine sur les communes des vallées de la Cèze et de l'Auzonnet, Le Grand' Combe et Alès. Ainsi les communes minières de la communauté s'intègrent dans un territoire très vaste qu'est l'ancien bassin minier du Gard.

Chamborigaud dans le Gard (GR700 Voie Régordane)Les communes minières appartiennent à la cuvette Grand' Combe, située à la limite nord-ouest du bassin houiller du Gard. Au nord du Chambon, on est sur le socle primitif des Cévennes (granité, schiste et gneiss). Au sud du Chambon, on est sur du grès et du charbon. La nature du sous-sol détermine une histoire, une économie et une culture particulières, plus proches et plus semblables à la Grand' Combe également minière, qu'au nord du canton, rural et montagnard. Par Solenn Clément, animatrice du patrimoine industriel, Office de Tourisme des Hautes Cévennes.

***

Chamborigaud dans le Gard (GR700 Voie Régordane)Le Château de Portes
Auf halbem Weg der Regordanestrasse erblicken Sie den Col de Portes mit Ausblick auf die Cevennes und den Rücken des Mont Lozere. Einzige Durchreisemöglichkeit für die Maultierkarawanen, die Wein, Zwiebeln, Oliven, Salz usw. in den Norden transportierten und auf ihrem Rückweg Getreide, Tierfette, Bretter etc. mitbrachten, mussten diese ein Weggeld entrichten. Auf dem Gipfel des Col de Portes wird seit 20 Jahren ein mitelalterliches Schloss renoviert. Vom 15. Juli bis zum 20. August werden mehrmals pro Woche Steinhauer, Restaurateur und Heimatkundekurse sowie Ausstellungen und Klassikkonzerte angeboten.

***

Chamborigaud dans le Gard (GR700 Voie Régordane) A vessel in the Cevennes
The castle of Portes surveys all the valleys from its pass. Founded in the Xl° century, the medieval castle was modified in the XVI° century to let the renaissance aisle grow. It is a unique architectural example in Europe. The monument is still under restoration trough Rempart work camps. Many events are planned during the summer.

 

 

L'Etoile Maison d'hôtes à La Bastide Puylaurent entre Lozère, Ardèche et Cévennes

Ancien hôtel de villégiature avec un magnifique parc au bord de l'Allier, L'Etoile se situe à La Bastide-Puylaurent entre la Lozère, l'Ardèche et les Cévennes dans les montagnes du Sud de la France. Au croisement des GR7, GR70 Chemin Stevenson, GR72, GR700 Voie Régordane (St Gilles), Cévenol, GR470 Sentier des Gorges de l'Allier, Roujanel, Montagne Ardéchoise, Margeride, Gévaudan et des randonnées en étoile à la journée. Idéal pour un séjour de détente.

Valid XHTML 1.0 Transitional